Notre création « Les Dessous de Montmartre »

Comme un spectacle ultime, les têtes d’affiches du Montmartre d’avant 1900 viennent chanter et danser leurs buttes et leurs succès dans un mélange poétique et joie de vivre.

 

Ce spectacle original de Mimi Pinson et créé par Sophie Pecout, propose de découvrir avec les personnalités et les succès de l’âge des cabarets de la butte Montmartre.

Avec une possibilité d’effectifs variables, ce spectacle vous permet d’animer les événements sur le thème de Paris de façon originale et adaptée à votre budget.

 

 

 

Vous pouvez télécharger notre dossier de présentation en cliquant ICI ; ou bien nous contacter pour plus de renseignements ou recevoir la version papier au 0611549933 ou en envoyant un courrier à sophie.fred@lesmimipinson.com .

 

 

Cha-U-Kao

Danseuse et clownesse au Moulin Rouge et au Nouveau Cirque, Cha-U-Kao s’est choisi un nom de scène japonisant qui est aussi le « chahut » : une danse acrobatique dérivée du cancan. Quant au « chaos », elle le suscitait à chacune de ses entrées en scène.

 

Yvette Guilbert

Chanteuse et actrice de la bohème montmartroise, Yvette Guilbert a conquis les faveurs du public par son visage blafard auréolé de a chevelure rousse, mais plus encore parsa voix souple et sa gestuelle. Au Moulin Rouge, au Divan Japonais, à l’Élysée Montmartre … elle a triomphé sur les plus grandes scènes du café-concert parisien.

 

Aristide Bruant

Les doux mots de « purée », « ordure », « salaud », « cocu » – et autres – tombaient dru sur les reins des clients du Chat Noir … à vrai dire ravis d’être traité de la sorte. Le succès de Bruant est immense, et le chansonnier devient une personnalité du Tout-Paris. Il tenta même une carrière politique en se présentant aux législatives de 1898. Son programme, volontiers populiste, semble tout entier contenu dans sa chanson « plus d’patrons ! » …

 

Toulouse Lautrec

Monsieur Henri Marie Raymond de Toulouse-Lautrec-Monfa compensa sa disgrâce physique par ses remarquables dons de peintre et un non moins remarquable appétit de vivre. La hardiesse de son pinceau a hissé la nuit parisienne, ses cabaret et ses « petites femmes », au rang d’œuvres d’art universellement reconnues.

 

 

Monsieur Chocolat

Le clown Monsieur Chocolat dessiné par Stephan Früh.

Né Rafael Padilla à Cuba vers 1868, Monsieur Chocolat a connu une extraordinaire carrière de clown et a fait rire, avec son partenaire Foottit, le Paris de la Belle Époque. Il est sans doute le premier « nègre » à s’imposer sur les planches, surmontant les préjugés racistes de son temps.

 

 

Les Cancaneuses

« Maintenant la fougue descend dans les pieds qui s’élancent audacieusement vers le ciel ». Le Cancan était l’art de lever le jupon, le chahut celui de lever la jambe. Aussi de « nouvelles dispositions » prises par « le père la Pudeur » assujettissent les danseuses à porter des « vêtements de Dessous » pour danser le Cancan.

 

 

Les Poulbots

Effronté, tendre, l’œil parfois aussi humide que le nez, ennemi du peigne comme de la brosse, goguenard naturel, voire gentiment impudique, la liquette déchirée, les chaussettes en tire-bouchon : Le Petit Poulbot !

Francisque Poulbot est un grand gamin de Paris, une terrible, gouailleur et charmant. Du haut de ses deux mètres, un gavroche monté en graine. Il a l’esprit vif, la bonne humeur vaillante, la verve toujours en train, le rire contagieux.